ce qu elle ecrivait d elle meme.................

                                              Les Mots.

      Quand je ne serai plus là, que restera-t-il de moi? Des mots griffonnés sur des pages blanches, comme sur les ailes des jours qui s'évanouissent sans bruit, sans peur. Des mots de tout le monde et de personne, des mots galvaudés, maltraités, trahis, des mots de la dérision et de l'inconsistance. Des mots de colère, des mots cruels, des mots douloureux, écartelés comme l'est mon présent et comme l'a été mon passé. Des mots pluriels pour exprimer mon émoi très singulier devant la vie qui s'enfuit mais qui me demande son tribut avant de tirer sa révérence. Des mots-dits, pensés, murmurés, susurrés à l'oreille du destin, des mots criés, hurlés à l'injustice, à la peur du devenir ou de son  absence.

       Il restera des mots en noir et blanc sur des feuilles que le vent emportera. Il restera des mots en couleur sur une ligne d'horizon sans cesse repoussée par le désir de vivre le prochain arc-en-ciel. Il restera des mots du cœur et des mots de l'âme, de cette âme malmenée par la vie et qui hurlait son corps; de cette âme qui n'aura eu de cesse de chercher cet amour, de le donner sans penser ni attendre de recevoir en retour. Il restera des mots d'amour que certains trouveront insensés, peut-être, mais pourtant tellement vrais, sincères, profonds, passionnés, sans arrière-pensée que le désir d'être à l'écoute de l'Autre, de sa vie, de son bonheur; des mots pour l'Autre et seulement pour l'Autre. Des mots secrets et interdits, des mots brûlants comme la lave d'un volcan. Des mots à rire et des mots à pleurer, des mots de fête et des mots d'abandon, des mots de souffrance et des mots de départ.