Encore ses ecrits.....

foutu cancer mais quelle lucidité !!!!

                              
                                        Je m'éloigne de vous, petit à petit, sur la pointe des pieds, sur la pointe du coeur, pour ne pas vous effrayer davantage, pour ne pas creuser la ride qui barre déjà votre front; pour ne pas effacer complètement le reste de sourire qui flotte parfois sur vos lèvres, pour ne pas éteindre la lumière qui brille dans vos yeux.
     Je prends quelques distances avec le temps, je perds quelques distances avec l'espace, et je vous vois enfin vous éloigner. Je ne hâte pas le pas; je sais que je ne peux vous rejoindre car nous ne suivons pas la même route. Et j'ai mal de ne plus pouvoir vous rattraper, vous parler, vous accompagner jusqu'au bout de votre chemin. Je m'éloigne de votre âme, de votre compassion, de votre amitié, et de votre amour, sans bruit, sans heurt, pour ne pas vous blesser, pour ne pas vous infliger le poids du chagrin, les griffes de la détresse, la chape des regrets; pour ne pas briser votre silence, votre envie de vivre, de survivre à cette tempête.
                                         Je m'éloigne de vous, de vos soucis et de vos peurs, que je ne pourrai désormais plus partager et mon coeur se serre à la seule pensée de ne plus pouvoir porter avec vous les fardeaux de la vie, à l'idée de vous voir peiner, impuissants et désespérés. Je m'éloigne corps et âme, et pourtant mon regard, lui, ne vous quittera jamais. Et dans la nuit de vos incertitudes, quand l'angoisse vous envahira parfois, vous saurez, en plongeant dans l'obscurité, qu'il y a là bas, sur l'Autre Rive, une lumière d'espoir qui brûlera votre chagrin et qui ne saurait s'éteindre.( christelle )